[PHASE 1] Retour sur les étapes majeures

La phase 1 constituait l’une des parties les plus techniques du chantier de modernisation de la traversée de l’Escaut.

En effet, à hauteur du quai Saint-Brice, il s’agissait :

  • De rectifier le cours du fleuve pour lui permettre d’atteindre une largeur minimale de 26 mètres, et donc supprimer un débordement du quai qui créait un rétrécissement à ce niveau
  • Au vu de la rectification du quai, l’une des piles du pont-à-Ponts devait être supprimée. Au vu de la structure en béton de l’ouvrage, il était dès lors indispensable de remplacer ce dernier par un tablier métallique autoportant.

Durant un peu plus de deux années (après que les concessionnaires d’impétrants aient déplacé leurs câbles et conduites à cet endroit), soit entre le printemps 2017 et janvier 2020, des travaux titanesques ont donc été menés sur cet espace très réduit, en hypercentre de Tournai.

Pour effectuer le rétrécissement des quais, plusieurs opérations impressionnantes ont dû être réalisées successivement :

  • Avril 2017 – Déplacement des réseaux d’impétrants
  • Septembre 2017 – Démolition de l’ancien pertuis en amont et en aval du pont-à-Ponts
  • Novembre 2017 – Forage et bétonnage d’une paroi de 219 pieux sécants de 1,3m de diamètre
  • Ferraillage et bétonnage du nouveau pertuis (amont, aval et sous le pont-à-Ponts)
  • Mars 2019 – Parement en pierre bleue du nouveau mur de quai
  • Août 2019 – Début de l’aménagement des quais (voiries, trottoirs, mobilier…)
  • Septembre 2019 – Démolition de l’ancien mur de quai et évacuation des déblais par voie d’eau
  • Décembre 2019 – Finitions, plantations

Parce que le pont existant à cet endroit reposait sur une pile qui ne correspondait plus avec le profil du nouveau quai rétréci, et pour augmenter la hauteur libre jusqu’à 7m à cet endroit, un second chantier a été entrepris au cours de cette phase 1.  Le pont-à-Ponts, ouvrage en béton armé, a été remplacé par un ouvrage à caissons métalliques plus fin, et dont la conception lui permettait de se passer de ces piles intermédiaires en rive droite.

D’importants travaux préalables (configuration des culées, pose d’appuis provisoires…), des heures d’étude pour la procédure de pose du pont, trois jours de démolition méthodique (avec évacuation des vestiges du tablier en béton par voie d’eau)… Les préparatifs se sont déroulés au printemps 2018.

Et en l’espace de quelques heures, le 9 juin 2018, le tablier de 430 tonnes (60m x 15m) a quitté la barge sur laquelle il était arrivé en centre-ville, a été soulevé dans les airs par deux grues posées à quai, a pivoté de 90 degrés pour se rapprocher de ses culées, et y être finalement délicatement déposé, à quelques millimètres à peine de la position prévue sur les plans du bureau d’études !

Au final, entre sa fermeture complète pour les préparatifs à sa démolition, et la réouverture du trafic sur le nouveau tablier métallique, cinq semaines seulement se sont écoulées ! La volonté conjointe du SPW Mobilité & Infrastructures et de la Ville de Tournai était de réduire les périodes de coupure complète de la circulation sur ce pont : le travail a par conséquent été organisé ensuite autour de périodes de circulation en sens unique ou alterné.

  • Février 2018 – Déplacement des impétrants du pont vers une passerelle provisoire
  • Mars 2018 – Travaux préparatoires à la démolition du pont-à-Ponts
  • Mai 2018 – Démolition du tablier du pont-à-Ponts
  • Préparation des appuis provisoires et de la culée
  • Juin 2018 – Pose du nouveau tablier du pont-à-Ponts
  • Réinjection des impétrants dans le nouveau tablier du pont et raccordements
  • Décembre 2018 – bétonnage de la culée du pont, en rive droite
  • Mars 2019 – Mise en tension du pont et suppression des appuis provisoires
  • Août 2019 – Réalisation des revêtements du pont (couche d’étanchéité, finition en résine imprimée)
  • Décembre 2019 – Essai de mise en charge du pont-à-Ponts, et finitions
  • 30 Janvier 2020 – Inauguration de la phase 1
#myfutureistournai