Tournai vous vers l’Escaut

Elargissez votre vision du fleuve

Vous allez revivre en bord d’Escaut

Des opérations de bétonnage sur le chantier du bâtiment Technicité nécessitent la fermeture complète de la circulation dans la rue Cherequefosse, et ce jusqu’à la fin de l’année 2018.
Le plan de circulation transmis jeudi dernier a dès lors dû être légèrement adapté. Dès ce lundi, donc, de manière complémentaire aux mesures déjà annoncées :

Les travaux de fondation de la future halte nautique vont démarrer tout prochainement. La circulation et le stationnement sur le Quai Taille-Pierres, dans le tronçon inscrit entre les rues Cherequefosse et Tour Canteraine, seront donc impossibles à partir du 26 novembre 2018, et ce jusqu’en juin 2019. Des parkings réservés aux riverains seront organisés de part et d’autre de la zone de travaux. Plus d'informations dans ce numéro spécial de la Gazette de chantier.

A Andenne, des tailleurs wallons se préparent à réaliser les blocs du futur pont des Trous Propriété du SPW, la carrière de Gore (Sclayn, entité d’Andenne) fournit les pierres calcaires nécessaires à la demande de tous les chantiers que le SPW engage. Cette pierre est de qualité exceptionnelle et cette carrière de la DGO2 reste la seule qui exploite et transforme la roche de la falaise à la pierre de taille.

Les travaux de rénovation du quai du Luchet d'Antoing, de la place Gabrielle Petit et du quai Vifquin (jusqu'à la rue Clercamps) débuteront mardi 11 septembre. Vous trouverez dans ce communiqué de presse des informations importantes sur les mesures de circulation et de stationnement liées à ce chantier, des informations de nature à intéresser les riverains et les usagers de ces voiries. Un toutes-boîtes sera également distribué dans les quartiers concernés.

[BULLETIN DE CHANTIER] Ce lundi, l’asphalte a été posée sur le trottoir amont du pont-à-Ponts, la circulation des piétons est donc rétablie dans les deux sens depuis peu, et en toute sécurité. Cela concerne donc les usagers faibles, à mobilité réduite ou allergiques à la passerelle provisoire voisine.

La troisième édition de la Gazette de chantier est disponible. Elle revient bien entendu largement sur les deux événements majeurs de ces trois derniers mois, à savoir la démolition du pont-à-Ponts (le 17 mai) et la pose du nouveau tablier métallique (le 9 juin). Outre le téléchargement PDF sur cette page, des exemplaires papier sont disponibles :

La réouverture de la circulation (uniquement dans le sens Dôme vers Saint-Brice, dans un premier temps) sur le pont-à-Ponts était initialement programmée pour ce mardi 19 juin, 6h. Au vu de l'incident survenu sur le pont mardi dernier, des mesures complémentaires qui ont dû être prises, et afin de garantir la poursuite du chantier dans des conditions optimales de sécurité, il a été décidé de postposer cette réouverture à vendredi (22 juin) dans la journée.

COMPLET !

Samedi 9 juin, le nouveau tablier du pont-à-Ponts sera posé en lieu et place de son prédécesseur. Si la manœuvre d’élingage-levage-pose ne devrait pas durer plus de 2h30 au total, elle sera particulièrement spectaculaire. Les deux endroits idéaux pour assister à l’événement seront assurément le quai Marché au Poisson et le haut de la rue de Pont (Esplanade du British).

Le chantier avance à grands pas, et la pré-démolition du pont-à-Ponts est désormais en cours. La fermeture complète de la circulation sera donc effective à partir du lundi 14 mai, 6h, jusqu’au mardi 19 juin, 6h également. Voici les grandes étapes à venir et leurs conséquences sur la circulation, résumées dans un seul et même tableau.

En fin de semaine dernière, trois habitants du quai Vifquin et de la rue Clercamps ont interpellé le SPW quant aux vibrations induites par les travaux de démolition du pertuis et du mur de quai.

Pour mémoire, en octobre 2017, un autre tronçon de ce même pertuis en béton armé a déjà été démoli grâce à ces mêmes techniques (brise-béton, fraiseuse) sur près de 120 mètres le long du quai Saint-Brice. Ces opérations s’étaient déroulées à une distance tout aussi courte des habitations, sans qu’aucun dégât (fissures ou autres) n’ait été déploré par les propriétaires.